Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Rompre avec l’accueil forcé des clandestins.

Rompre avec l’accueil forcé des clandestins.

Tribune libre d’Alrick Vaumerel, Secrétaire départemental-Jeune de Haute-Marne :

Ces trois derniers jours s’est déroulé un énième et houleux démantèlement de la « Jungle de Calais » où résidaient entre 6 500 et 10 000 clandestins. Loi de la Jungle, incapacité à maîtriser les événements, volonté gouvernementale d’accueillir le maximum de clandestins pour leur transmettre le statut de réfugié par la procédure de demande d’asile. Voici ce que révèle cet événement. Ces clandestins sont disséminés à travers tout le territoire national dans des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) en attente de transfert vers les Centres d’Accueil des Demandeurs d’Asile (CADA). Les CAO et les CADA sont directement financés par le préfet, par nos impôts. Les CADA de Langres et de Chaumont ont respectivement coûtés 675 000€ et 910 000€ en 2015.

La Haute-Marne n’y échappe pas ! Elle recevra son contingent de clandestins dont les arrivées par vagues successives échoueront à Saint-Dizier, Langres et Chaumont. Et vous n’avez pas votre mot à dire ! Hier, 15 clandestins sont arrivés à Saint-Dizier, grossissant ainsi les rangs de cette cinquantaine de pauvres erres logés à l’hôtel F1 (sortie de Saint-Dizier direction Bar-le-Duc). Environ 40 clandestins (sur 80 prévus), tous des hommes, sont également arrivés à Langres dans l’ancienne maison de retraite. Lors d’une réunion publique tenue il y a 2 jours, le préfet de Haute-Marne, Madame Souliman, souligna que notre département bénéficiait d’une expérience conséquente en la matière puisque les sites de Saint-Dizier, de Raucourt et de la Liez avaient reçu 158 clandestins et demandeurs d’asile début 2016. Des chiffres filtrent et l’avenir est à une multiplication des arrivées de clandestins en Haute-Marne. Par exemple, 102 appartements ont été intégralement rénovés à Saint-Dizier dans le seul but d’accueillir demandeurs d’asile et autres clandestins (au Vert-Bois et près du lycée Saint-Exupéry).

Alors que nombre de Haut-Marnais connaissent des difficultés croissantes, les droits accordés aux demandeurs d’asiles et clandestins (logement, nourriture, argent de poche) sont insupportables. Comment un délinquant se maintenant illégalement sur le territoire – un clandestin – peut-il bénéficier d’aides sociales et matérielles parfois plus conséquentes qu’un de nos compatriotes français en difficulté ? La réponse : par la volonté des dirigeants politiques qui se sont succédés au pouvoir et qui se sont couchés devant l’Union Européenne ! 100 000 entrées illégales sur notre territoire sont prévues pour 2016. Nous nous posons dès lors la légitime question de l’avenir de la France. Que sera la France dans 30 ans ? Ce problème touche les jeunes Français de manière plus aiguë encore. Pouvons-nous subir de pareilles décisions toute notre vie ?

Les propositions du Front National consiste à appliquer la Loi, à faire respecter l’État de droit : sortie des accords de Schengen ; rétablissement des frontières ; démantèlement de tous les camps de clandestins ; expulsions de ces derniers ; réaffirmation des critères d’accession au statut de réfugié actuellement dévoyé ; soutien à la création de camps humanitaires aux frontières des pays en guerre pour maintenir les populations sur place etc. Les clandestins ont vocation à retourner dans leur pays d’origine. Les Français à recouvrer leur liberté de décision. La France à retrouver sa souveraineté.

Saisissons notre souveraineté pour choisir librement ! Rejoignez-nous ! Mobilisons-nous ! Soutenons Marine Le Pen pour une France libre et apaisée !

    API Twitter non configurée.