Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Affaire de la voiture bélier : une vraie Justice pour la jeunesse Corse !

Affaire de la voiture bélier : une vraie Justice pour la jeunesse Corse !

Communiqué d’Anthony Escobar-Zannini, Coordinateur du FNJ Corse, Membre du Bureau national du FNJ :

Ce mercredi 5 octobre, la Cour d’assise spéciale de Paris a rendu une jurisprudence pour le moins sévère. Aux suites de l’attaque à la voiture bélier contre la préfecture de Corte en 2012 la cour a statué… 5 à 8 ans de réclusion criminelle contre les trois individus coupables d’avoir détérioré un portail. Depuis, les syndicats étudiants de l’université de Corse manifestent leur mécontentement.

Les actes perpétrés contre la préfecture de police de Corte, par conséquent, contre la République elle-même ne pouvaient bien évidement pas rester impunis. Cependant la justice du pays des droits de l’homme, semble parfois oublier l’article premier de la déclaration universelle : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit ».

Il semblerait qu’aujourd’hui la radicalisation islamiste, les violences sexuelles, le détournement de fond et bien d’autres actes soient, pour Monsieur Urvoas, Ministre de la Justice, moins condamnables que les faits ci-dessus exposés. Une question interpelle alors la jeunesse insulaire, dans le cas où l’attaque aurait été perpétrée dans une autre région française que la Corse, les sanctions auraient-elles été les mêmes ?

Une chose est sûre, si notre gouvernement employait autant d’énergie dans le combat des fléaux qui gangrènent notre pays plutôt que d’accabler le régionalisme corse, il est évident que les françaises et les français n’en seraient que plus sereins. La révolte étudiante est significative d’un bilan catastrophique en matière de sécurité et d’une crise sociale et culturelle que nos dirigeants sont dans l’incapacité de maîtriser.

Le FNJ Corse ne soutient pas les débordements violents qui décrédibilisent notre jeunesse. Mais se joint aux syndicats cortenais en faveur de manifestations pacifiques afin de témoigner de ce déni de justice et d’apporter tout son soutien aux familles des prévenus.

    API Twitter non configurée.