Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Viry-Châtillon : la haine anti-flic sévit encore.

Viry-Châtillon : la haine anti-flic sévit encore.

Communiqué de Julie Apricena, Secrétaire Departementale FNJ du Cher,  membre du Bureau National FNJ :

Le samedi 08 octobre, quatre policiers en faction à un carrefour sur la commune de Viry-Châtillon ont été la cible d’un véritable guet-apens mené par une quinzaine d’individus. Cette opération avait pour seul but de casser et tuer des policiers.

Plusieurs cocktails molotov ont été lancés sur les véhicules des membres des forces de l’ordre alors que les fonctionnaires de police se trouvaient encore à l’intérieur. Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur a commenté cet événement en déclarant que ceux qui ont fait cela étaient des « sauvageons ». Non, M. le ministre, les auteurs de cette attaque ne sont ni des sauvageons, ni des garnements, mais bel et bien des criminels. Nous tenons à rappeler que sur les quatre policiers, un Adjoint de Sécurité se trouve encore aujourd’hui entre la vie et la mort.

Le Front National apporte son soutien aux victimes de cette tentative d’assassinat ainsi qu’à leurs proches. Nous souhaitons vivement que les auteurs soient retrouvés et sévèrement condamnés. Nous tenons également à saluer le travail de l’ensemble des membres des forces de l’ordre et de secours qui veillent à notre sécurité à tous.

Au-delà de cette attaque inqualifiable, il est temps, aussi, de nommer les responsables de ces zones de non droits. En effet, si de tels actes existent, c’est bien le fait du laxisme des responsables de l’RPS (anciennement UMPS) durant des décennies tandis que le Front National tirait le signal d’alarme. Car ce sont bien eux qui ont laissé prospérer parfois avec complaisance l’immigration incontrôlée et le communautarisme dans des quartiers abandonnés aux lois des bandes.

Aujourd’hui, il est temps de rétablir l’ordre sur l’ensemble du territoire national, notamment dans ces zones de non droits où toute une population est prise en otage. Voilà pourquoi il faut assurer aux Français, le premier de leur droit qu’est leur sécurité en restaurant les effectifs de police et gendarmerie que le gouvernement UMP de Sarkozy a fait fondre. En donnant, en outre, des moyens supplémentaires tant sur le plan légal que matériel et en mettant fin au laxisme judiciaire qui démoralise tant nos agents de sécurité. La seule candidate qui propose de le faire et surtout qui le fera au nom du peuple est Marine Le Pen.

    API Twitter non configurée.