Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Violation d’un domicile de Saint-Malo par des mineurs étrangers isolés : le Front National de la Jeunesse de l’Ille-et-Vilaine demande la fin du laxisme

Violation d’un domicile de Saint-Malo par des mineurs étrangers isolés : le Front National de la Jeunesse de l’Ille-et-Vilaine demande la fin du laxisme

Communiqué de Justine Dieulafait, Responsable FNJ de la circonscription de Saint Malo et du canton de Combourg :

Entre le 17 et 18 août 2016, des mineurs étrangers en situation irrégulière accompagnés d’un adulte lui aussi en situation irrégulière, ont tenté d’établir un squat dans un pavillon après avoir cassé le système anti-intrusion. Déjà connus des services de police, ils ont, heureusement, été arrêtés et devraient être poursuivis pour dégradation volontaire en réunion et violation de domicile.

Cette situation n’est originale ni en France, ni en Ille-et-Vilaine. Ces clandestins, dont la plupart sont loin d’être mineurs, sont une véritable source d’insécurité dans notre  département. Que ce soit à Saint-Malo ou à Rennes, les méfaits sont les mêmes : vols, cambriolages, agressions, trafics de drogues. Le tout dans l’impunité, voire la complaisance la plus totale d’une justice en faillite et grâce au soutien de certaines associations bien ancrées à gauche et subventionnées pour la plupart par nos impôts.

Le Front National de la Jeunesse d’Ille-et-Vilaine rappelle que la place de ces clandestins, majeurs pour la plupart, n’est pas dans nos rues, ni dans des chambres au frais du contribuable, mais dans des charters devant les reconduire vers leurs pays d’origine. La fermeté dans notre politique migratoire est désormais une obligation morale vis-à-vis des Français et de leur sécurité.

    API Twitter non configurée.