Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Face au caïdat, un Etat fort !

Face au caïdat, un Etat fort !

Communiqué de presse de Davy Rodriguez, Adjoint à la Direction nationale du FNJ, Coordinateur des départements d’Île-de-France, Secrétaire départemental du FNJ Val-d’Oise :

Dans la nuit du 19 au 20 juillet, des échauffourées ont éclaté dans la ville de Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise) après le décès d’un jeune – réputé délinquant – (Adama, 24 ans) interpellé pour extorsion de fonds et agression à domicile.

Si le procureur de la République considère qu’il est décédé des suites d’un « malaise cardiaque », des centaines de jeunes se sont rués sur le commissariat de la ville pour y mettre le feu durant la nuit. Repoussés vers leur quartier, ils y ont continué leurs méfaits (incendie de plusieurs véhicules, dégradation de mobilier urbain, tentatives d’incendie de bâtiments publics…) avant que la police et la gendarmerie n’interviennent. Des coups de feu ont été tirés dans la direction des forces de l’ordre, ainsi que des tirs de mortier. Six gendarmes ont été blessés dans les échauffourées, et pas moins de 130 militaires et fonctionnaires de police ont été nécessaires pour apaiser la situation.

Si le décès d’un jeune homme est toujours un drame, le caractère accidentel de celui-ci ne justifie pas l’explosion de haine anti-flic de la nuit dernière. Le Front National de la Jeunesse demande au gouvernement plus de moyens pour les forces de l’ordre, la création de nouveaux postes de police et d’agir rapidement pour rétablir l’autorité de l’Etat absolument partout sur le territoire de la République.

    API Twitter non configurée.