Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Réaction du FNJ à l’attentat de Nice : la Jeunesse de France n’abdique pas, et n’abdiquera jamais !

Nice Urgent GOODGOOD

Réaction du FNJ à l’attentat de Nice : la Jeunesse de France n’abdique pas, et n’abdiquera jamais !

Tribune libre de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse, Membre du Bureau Politique du FN : 

Nous nous doutions tous que les derniers événements meurtriers, sanglants du 13 novembre et de Magnanville ne seraient pas les derniers épisodes d’une longue série douloureuse française. Nous nous en doutions tous.

Encore restait-il à savoir où, quand et comment ? Ce fut donc à Nice, le 14 juillet, jour de la grandiose Fête nationale, lorsqu’un camion plongea au milieu de la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais, tuant 84 personnes et blessant 200 autres sur son passage. Qui ? Un tunisien, connu pour des faits de violences avec armes et de violences conjugales, détenteur malgré tout d’une carte de séjour. Encore et toujours le même refrain.

Alors se pose une simple question de bon sens : qu’attendent les « autorités » pour agir ? Nous sommes en guerre ? Soit. Tout le monde s’accorde là-dessus. Mais qu’attendent les « autorités » pour s’armer et se donner les moyens de mener cette guerre contre le fondamentalisme islamiste ? Les moyens existent, mais manquent à l’appel la volonté et le courage politique d’agir, et de mener une véritable lutte sans merci contre ce totalitarisme meurtrier.

Ainsi, pas un seul réel patriote ne peut et ne doit tomber dans ce défaitisme criant annonçant la perte de la France dans ce combat contre les barbares. Pas un seul réel patriote n’a le droit de baisser les bras. Douter de la bravoure d’une Nation, d’un Peuple millénaires relève non pas de la clairvoyance intellectuelle mais davantage de la lâcheté, si ce n’est de la trahison. Laissez ce doute abjecte à ceux qui affirment que les générations à venir « devront s’habituer à vivre avec le terrorisme ».

Que les « responsables gouvernementaux » aient déserté le combat, cela personne ne peut en douter. Mais ce n’est pas la France, ce ne sont pas les Français qui ont capitulé.

À nous de nous donner les moyens de rétablir l’Autorité d’État, digne de ce nom, capable de protéger ses citoyens et de chasser chaque islamiste, jusqu’au dernier -en France comme ailleurs.

La Jeunesse de France pleure ses morts mais n’abdique pas, et n’abdiquera jamais. La colère est juste, car salvatrice.

À vous, à nous de rendre à la France sa grandeur éternelle et l’amener à la victoire contre le fondamentalisme islamiste.

    API Twitter non configurée.