Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Magnanville : quand la justice devient complice.

Magnanville : quand la justice devient complice.

Tribune libre de Maxime Gicquel, militant du Front National de la Jeunesse des Yvelines :

Dans la soirée du 13 juin 2016, un tragique événement est survenu sur notre territoire. La France a, une fois encore, perdu deux de ses fonctionnaires de police. Le premier, un homme de 42 ans, commandant de police aux Mureaux, le second, sa compagne, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-La-Jolie, ont été lâchement assassinés par un terroriste islamiste. Celui-ci a d’abord poignardé l’homme à neuf reprises avant de se réfugier dans la maison de ce dernier, prenant en otage la deuxième victime ainsi que leur enfant de 3 ans. La femme fut retrouvée morte une fois l’assaut terminé. L’enfant, maintenant orphelin de ses parents, a pu fort heureusement être sauvé grâce à l’intervention rapide du RAID. L’Etat islamique n’a pas tardé à revendiquer l’attaque via leur organe de presse.

Chaque Français est en droit de se poser cette question : que fait l’Etat pour nous protéger de ces fanatiques, de plus en plus nombreux en France, connus des services de renseignements ? En plein état d’urgence et compétition sportive internationale, le terrorisme islamiste arrive encore à frapper, cette fois-ci jusque dans nos foyers, et ce jusqu’à quand ?!

Comment Larossi Abdalla, terroriste de Magnanville, fiché S, déjà condamné par la justice, mis sur écoute, pouvait-il encore se balader librement sur notre territoire ?!

Le gouvernement a depuis longtemps décidé de rester passif face aux menaces qui pèsent sur notre pays. Nous avons les moyens légaux d’empêcher ce genre d’individu de nuire à notre liberté via l’article 411.4 du Code pénal, permettant de trainer en justice toute personne ayant des relations avec une organisation terroriste, et donc l’empêcher de commettre un énième acte de barbarie sur notre territoire. La justice par son laxisme, devient complice.

Le Front National de la Jeunesse apporte tout son soutien aux proches et familles des victimes, mais surtout à cet enfant à qui on a enlevé ses parents beaucoup trop tôt, et d’une des façons les plus ignobles qu’il soit.

    API Twitter non configurée.