Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Exigeons la dissolution des milices antifas !

Exigeons la dissolution des milices antifas !

Communiqué de Manon de Saint-Just, Secrétaire départementale-Jeune de Paris, et de Manon Bouquin, SDJ-Adjointe de Paris :

Le 5 juin dans l’après-midi, sous prétexte d’honorer la mémoire de leur camarade Clément Méric, tué lors d’une rixe entre jeunes il y a maintenant trois ans de cela, les groupuscules dits « antifascistes » ont une fois de plus semé la pagaille dans les Xe et XIXe arrondissements de Paris.

C’est sur le quai de Valmy, le long du canal Saint-Martin, là où précisément une voiture de police avait été incendiée en marge d’un rassemblement contre les violences policières le 18 mai dernier, que les manifestants s’en sont de nouveau pris aux forces de l’ordre, par des jets de fumigènes, de bouteilles de verre et même de rétroviseurs ! Quatre-vingt-dix personnes ont été interpellées, toutes ont été relâchées. Etaient-ce les mêmes – ou leurs amis – qui, deux jours plus tôt, avaient attaqué à coup de barres de fer les vitrines de la rue de Vaugirard (XVe arrondissement) ? Là encore, totale impunité pour les casseurs : 17 individus interpellés, presque tous relâchés.

En matière de sécurité publique, les responsables de la Ville de Paris et du gouvernement ont fait cette semaine preuve de leur déficience. Les Parisiens sont las de ces scènes de chaos à répétition. Ils sont en droit de demander plus de sécurité, plus d’autorité de la part de l’Etat contre ceux qui portent atteinte à l’ordre public. Ces groupuscules ultra-violents d’extrême-gauche, autoproclamés « antifascistes », en réalité véritables fascistes, sont les premiers concernés : exigeons leur dissolution.

    API Twitter non configurée.