Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

La foi plus sûre que le savoir ? Le nouveau défi pour l’Ecole de la République.

La foi plus sûre que le savoir ? Le nouveau défi pour l’Ecole de la République.

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse :

Une enquête, menée par le CNRS-Sciences Po de Grenoble, révèle que 68% des collégiens musulmans et 34% des catholiques, en cas de contradiction entre des principes religieux et des savoirs enseignés dans leur collège, préfèrent ce que dicte la foi. En accordant une supériorité aux lois religieuses sur les lois civiles, un nombre trop important de nos jeunes citoyens semblent se diriger vers une remise en cause des valeurs fondatrices de notre pacte social, telle que l’égalité homme-femme : une majorité de collégiens croyants considèrent ainsi que « la femme est faite avant tout pour concevoir des enfants et les élever ».

André Malraux annonçait un 21e siècle religieux. La foi est, en effet, aujourd’hui l’un des défis majeurs auquel sont confrontés les enseignants dans nos collèges. Les échecs successifs des gouvernements de gauche comme de droite à fournir aux jeunes un socle de valeurs communes et un projet collectif incarnés par la Nation, la repentance systématique et les politiques communautaristes sont à la source du délitement de l’unité citoyenne et donc nationale.

Par le redressement de l’Ecole de la République, le Front National de la Jeunesse entend rendre à la jeunesse un esprit critique, garantie d’une certaine sérénité au sein de notre société. Attachés à la liberté de culte et de croyance dans un espace privé, il est important de rappeler notre attachement à la laïcité dans l’espace public.

    API Twitter non configurée.