Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Réaction du FNJ aux vœux de François Hollande à la jeunesse.

Réaction du FNJ aux vœux de François Hollande à la jeunesse.

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse :

Ce lundi 11 janvier, François Hollande prononçait ses vœux à la jeunesse de France. Des vœux véritablement déconnectés des préoccupations quotidiennes des jeunes Français. Ainsi les mesures annoncées par le Président de la République n’en sont pas moins des plus fantaisistes : mise en place d’un « parcours citoyen » et d’un « livret citoyen », augmentation des heures d’éducation civique, soutien aux structures liées au service civique, …

Le Front National de la Jeunesse tient à rappeler à Monsieur le Président de la République, que le parcours du citoyen existe bel et bien, mais ne trouve ni sa source, ni ses raisons d’être dans l’engagement associatif, ou dans l’engagement militant, aussi honorables soient-ils. Un jeune, en effet, doit continuellement faire face à la recherche d’un emploi, d’un logement dans une zone épargnée par la misère sociale, l’insécurité physique et culturelle – soit aujourd’hui un véritable parcours du combattant.

Le Front National de la Jeunesse regrette qu’en 2015 plus de 65% de jeunes se soient abstenus lors des rendez-vous électoraux. Puisque l’engagement citoyen passe d’abord par le vote, c’est au gouvernement de mettre en œuvre une réelle politique souveraine à destination de la jeunesse de France : une politique qui garantit l’emploi, le logement, la sérénité, et la fierté d’appartenir à une grande Nation qu’est la France, grande par son histoire, sa langue, ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Sans cela la confiance entre les politiques et la jeunesse n’en sera que plus touchée.

    API Twitter non configurée.