Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Voeux du Front National de la Jeunesse pour l’année 2016.

Voeux du Front National de la Jeunesse pour l’année 2016.

Voeux du FNJ pour l’année 2016, présentés par Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse :

Chers amis, 

Aujourd’hui s’achève l’année 2015.

Une année dure, difficile, qui a vu la France plus que jamais menacée par une idéologie des plus barbares, des plus sanguinaires, qui a ôté la vie à 130 de nos concitoyens, et brisé celle de 300 jeunes femmes et hommes : le fondamentalisme islamiste. Une année durant laquelle la France frappée par une véritable submersion migratoire déversant chaque jour des centaines et milliers de clandestins dans nos villes, dans nos villages, et dans nos campagnes, a vu des zones entières de son territoire tomber dans un chaos total, où l’unité nationale, la sécurité, le respect de l’autorité de la Loi de la République ne sont plus.  Une année durant laquelle les gouvernants politiques de gauche comme de droite ont abandonné encore davantage la jeunesse de France, seule, face au chômage de masse, à la précarité généralisée, à la peur du déclassement et du déracinement. Une année qui n’a que davantage encouragé cette belle jeunesse à fuir vers l’étranger en quête d’un avenir plus sûr, plus certain, plus tranquille. Une année qui a révélé le visage mutilé d’une démocratie consistant à unir toutes les forces d’un système aux abois, face à un seul mouvement politique et ses millions d’électeurs, et celui d’une liberté d’expression glorifiant la parole d’un BHL, et condamnant celle d’un Zemmour.

Mais cette année 2015 ne fut pas que cela. Elle fut celle du sursaut salvateur du Peuple de France, du patriotisme, de la fierté d’être ce que nous sommes, d’appartenir à cette grande et belle Nation, la France.

En 12 mois, les Français ont réaffirmé leur envie, et leur besoin de France, de plus de France : en permettant au grand mouvement patriote qu’est le Front National d’atteindre des scores électoraux jamais égalés dans toute son histoire, en le maintenant à sa place de premier parti de France. La jeunesse n’est pas restée en dehors de ce combat : en mars, en décembre, lors des élections départementales et régionales, les jeunes ont sollicité une fois encore nos candidats.

En 12 mois, notre mouvement a remporté de grandes victoires idéologiques : le drapeau tricolore et la Marseillaise plutôt qu’une marche et qu’un slogan, le besoin de frontières et de sécurité plutôt qu’une passoire européenne associée à un laxisme d’Etat, la déchéance de la double-nationalité et le respect de l’honneur d’être Français, etc … Les victoires sont nombreuses et ouvriront demain la voie à un retour de la France, d’une France grande, fière, victorieuse !

Dans ces 16 mois qui nous séparent de l’échéance présidentielle, nous mettrons tout en œuvre pour convaincre encore et encore un plus grand nombre de nos compatriotes, nous mettrons tout en œuvre pour contraindre l’échiquier politique à se recomposer sincèrement, nous mettrons tout en œuvre pour ne laisser aucun jeune, aucun travailleur, aucun étudiant, aucun chômeur, aucun parent, seul, abandonné. Sur tous les sujets, sur tous les fronts, nous mènerons le combat.

Faisons de 2016, le tremplin vers 2017 !

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2016.

Amitiés,

Gaëtan Dussausaye,

Directeur national du Front National de la Jeunesse

    API Twitter non configurée.