Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Indemnisation des parents d’élèves : être un parent attentif n’est pas un métier !

Indemnisation des parents d’élèves : être un parent attentif n’est pas un métier !

Communiqué de presse d’Alain Avello, Président du Collectif Racine, et de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse, Membre du Bureau Politique du FN :

Ce mardi 15 décembre, la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé la mise en place d’une indemnisation des parents d’élèves élus aux instances départementales, académiques et nationales, dès la prochaine rentrée scolaire. Une indemnisation à hauteur de 7,10 euros par heure, soit une enveloppe de 500 000 euros à l’année.

Salarier cette fonction, nous le disons, revient à entretenir la confusion entre le rôle des parents et la mission des personnels de l’Education nationale, auxquels il revient d’exercer le véritable pouvoir décisionnaire. De surcroît, les personnels sont tenus de par leurs missions, et dans le bien des enfants et des jeunes, à une stricte neutralité idéologique, ce dont on peut douter que ce soit toujours le cas des associations de parents d’élèves.

Le Collectif Racine et le Front National de la Jeunesse réclament que le travail de parents d’élèves soit reconnu à sa juste valeur, et récompensé non pas par de l’argent de poche, mais par une véritable attention quant aux revendications de ceux-ci. Récompenser un parent d’élèves, c’est mettre en œuvre tous les chantiers urgents que nécessite le redressement de l’Ecole de la République : c’est y assurer la sécurité des élèves et des enseignants, y faire respecter l’autorité des maîtres, et y faire valoir l’instruction plutôt que l’éducation.

    API Twitter non configurée.