Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Edito du mardi 13/10/2015 : Insécurité, ce grand mal de la jeunesse.

Edito du mardi 13/10/2015 : Insécurité, ce grand mal de la jeunesse.

Edito du mardi 13/10/2015, par Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse : Insécurité, ce grand mal de la jeunesse.

RAVIER

Dans la nuit de samedi 10 au dimanche 11 octobre, un jeune adolescent de 16 ans est mort dans la ville de Pantin, du tristement célèbre département de Seine-Saint-Denis. Comment ? Roué de coups, poings, barres de fer, marteau, couteau … « Un déferlement de violences », pour Grégory Goupil, délégué Alliance Police Nationale, « un acte barbare ».

Dans un précédent édito, le Front National de la Jeunesse avait déjà dénoncé cette insécurité quotidienne de plus en plus sauvage qui frappe chaque jeune, où que ce soit ; ainsi que cet insupportable laxisme dont font preuve les dirigeants politiques de gauche comme de droite, et en particulier, une certaine Christiane Taubira.

Oui, nous n’avons aucune retenue à pointer du doigt les véritables responsables de cet ensauvagement national, que ce soient les magistrats « bien-pensants », ou une poignée de Ministres de la Justice, préférant venir en aide aux délinquants et aux criminels, plutôt qu’aux victimes et à leurs proches. Nous n’avons aucune retenue à dénoncer les auteurs barbares de ces actes ! Aucune retenue, contrairement à des journalistes usant régulièrement du célébrissime « pas-d-amalgame », à préciser l’identité et les casiers judiciaires bien remplis de véritables multirécidivistes. Les Français, les jeunes savent pertinemment que la misère sociale ne justifie en rien de tels comportements. Les jeunes connaissent eux aussi le chômage de masse et la précarité généralisée, mais ne s’en servent aucunement comme raisons pour violer et tabasser leur voisine. Les Français, les jeunes connaissent le lien intime qu’entretiennent l’insécurité et l’immigration dans notre pays. Comment expliquer autrement que l’insécurité est la plus importante dans des départements comme la Seine-Saint-Denis, ou encore dans des villes, telles qu’Aubervilliers ou Saint-Denis ?

Parce que les gouvernements de gauche comme de droite ont abandonné depuis bien longtemps la jeunesse de France aux mains de caïds, de criminels, d’assassins, parce que les gouvernements ont cessé depuis des décennies de faire respecter l’autorité de la Loi, et de ses représentants, il faut radicalement changer de politique en matière de sécurité.

Aux côtés de Marine Le Pen, le Front National de la Jeunesse milite pour que la peur change enfin de camp ! Cela ne pourra être le cas que par la création de places en prison supplémentaires, le rétablissement de la double-peine (supprimée sous Nicolas Sarkozy), l’application réelle des peines, l’expulsion de tout délinquant multirécidiviste double-nationaux, l’arrêt des politiques d’immigration massive, … Ce n’est plus aux citoyens, ce n’est plus à nos forces de l’ordre de craindre les petits caïds de quartiers, et les criminels, mais bel et bien à ces derniers de trembler face aux lois de la République.

    API Twitter non configurée.