Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Marine Le Pen et la jeunesse : réponse à la tribune de Yannick Wezet-John Nambo

Marine Le Pen et la jeunesse : réponse à la tribune de Yannick Wezet-John Nambo

Tribune libre de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse : 

Très cher Yannick,

La lecture de votre tribune, publiée le 27 septembre, à l’intention de la Présidente du Front National, intitulée « Marine Le Pen, quelles sont vos idées pour la jeunesse ? », m’a motivé à vous écrire directement.

Je laisserai, ici, de côté toutes les accusations et énièmes tentatives de re-diabolisation de notre mouvement et de ses millions d’électeurs, qui je le crois, ne servent en rien le débat de fond.

La jeunesse, vous avez raison, est impitoyable. Nous sommes impitoyables avec ces responsables politiques de gauche comme de droite qui ont promis monts et merveilles à nos jeunes générations pour ne finalement leur offrir que davantage de chômage, davantage de précarité, d’instabilité et d’insécurité. Nous sommes impitoyables avec celles et ceux qui, ressortant d’armoires tremblantes de vieux slogans du siècle dernier, continuent de nous mentir sur l’Union européenne, sur l’euro, sur l’immigration.

Le Front National de la Jeunesse, vous avez raison, est le premier mouvement jeune de France. Fort de 25 000 adhérents jeunes, le Front National constitue une source d’espoir et d’un avenir meilleur pour plus d’un jeune Français sur trois (élections européennes de 2014), et plus d’un jeune sur deux (selon des enquêtes d’opinions commandées en vue de la prochaine échéance présidentielle).

Le Front National, vous avez raison, laisse sa chance aux jeunes pour accéder à des responsabilités politiques dans la gestion de leur propre commune, département, et région –et ceci n’est pas une simple croyance. Elle se concrétise à chaque élection et au sein même du fonctionnement interne de notre mouvement.

Toutefois, vous avez tort, si vous me le permettez, de croire que Marine Le Pen et le Front National n’ont d’autres considérations qu’électorales vis-à-vis de nos jeunes. Sur chacune des problématiques auxquelles la jeunesse est quotidiennement confrontée, nous avons toujours pris position et exprimé une alternative politique.

Chômage, précarité, logement, Traité transatlantique, agriculture, immigration, communautarisme, fondamentalisme islamiste et radicalisation, francophonie, service militaire, insécurité, abstention, système APB, autonomie des universités, bourse et bourse au mérite, mutuelles étudiantes, regroupement des universités … Voici quelques-uns des sujets sur lesquels le Front National de la Jeunesse s’est exprimé au cours de ces derniers mois –sujets que vous pouvez retrouver en quelques clics de souris sur les sites du Front National et du Front National de la Jeunesse.

Etant donné le très petit, si ce n’est même l’inexistant, écho médiatique fait de nos propositions, je comprends parfaitement votre hésitation quant à notre projet patriote pour la jeunesse de France.

C’est pourquoi je vous propose de nous retrouver prochainement pour échanger et discuter ensemble de nos visions, de nos analyses, et de nos solutions. Dans l’attente d’une réponse favorable, je l’espère, de votre part.

Sincères salutations,

Lien tribune (via le Huffington Post) : http://www.huffingtonpost.fr/gaetan-dussausaye/marine-le-pen-et-la-jeune_b_8213444.html

    API Twitter non configurée.