Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

La réforme des collèges ou comment déraciner la jeunesse de France.

XAdHR5l  400x400

La réforme des collèges ou comment déraciner la jeunesse de France.

Communiqué de Véronique Fornilli, Adjointe à la Direction nationale du Front National de la Jeunesse :

La réforme des collèges qui doit entrer en vigueur à la rentrée 2016 a provoqué des réactions indignées de la part de bon nombres d’enseignants et pour cause !

Cette réforme prévoit notamment de distinguer les sujets abordés dans les programmes d’Histoire entre sujets facultatifs et obligatoires. Par exemple, en classe de cinquième, l’enseignement de l’Histoire de l’islam sera obligatoire tandis que l’Histoire de la chrétienté au Moyen-Âge deviendra facultative. Cette distinction risque bien évidemment de reléguer au second plan des passages de  notre Histoire qui sont fondateur pour l’identité de la France car notre pays, si il est aujourd’hui  laïc, s’est incontestablement construit sur des racines judéo-chrétiennes. Nier cet héritage, c’est nier une partie de ce qui constitue la culture et les traditions françaises.

De même, rendre facultatif l’enseignement des Lumières, siècle qui a vu naître les valeurs fondamentales sur lesquelles s’est construite notre République , afin de privilégier l’enseignement culpabilisant de l’esclavagisme et de la colonisation ne risque pas de redonner à nos jeunes compatriotes la fierté d’être français.
Enfin, en reléguant le latin et le grec au statut d’enseignement « de complément », ce projet met en danger un enseignement qui non seulement permet de mieux connaître les racines de la langue française mais aussi apporte une meilleure maîtrise de la syntaxe et du vocabulaire.

Le Front National de la Jeunesse soutien les nombreux enseignants et parents d’élèves qui craignent les conséquences néfastes de ce projet qui brade des pans entiers de notre Histoire, de notre culture et de notre identité et s’oppose à la réforme des collèges de Mme Vallaud-Belkacem.

    API Twitter non configurée.