Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Edito du 19/03/2015 : Les 22 et 29 mars, mettons une fessée électorale au système UMPS !

Fnjlogo

Edito du 19/03/2015 : Les 22 et 29 mars, mettons une fessée électorale au système UMPS !

Edito du Front National de la Jeunesse du 19/03/2015, par Gaëtan Dussausaye, Directeur national du FNJ : Les 22 et 29 mars, mettons une fessée électorale au système UMPS !

Fort heureusement, celle-ci n’est pas encore interdite par l’Union européenne de Bruxelles. Les 22 et 29 mars, n’hésitons pas une seule seconde et mettons une belle fessée électorale au système UMPS.

Face à l’amateurisme complet des élus UMP et PS à la tête de nos départements et de nos institutions nationales, nous ne pouvons nous abstenir.

En effet, comment accepter de se taire face aux coupes budgétaires menées contre nos forces de l’ordre, nos pompiers, et la solidarité envers les personnes âgées et les personnes en situation d’handicap, quand au même moment les ex-conseils généraux continuent de gaver les oies associatives communautaires ?

Comment se taire face au matraquage fiscal des familles et des TPE-PME, quand aucune mesure de restriction budgétaire n’est menée contre les fraudes sociales, et le train de vie coûteux des élus ?

Comment approuver, encore, l’immobilisme des élus des conseils départementaux face à l’insécurité (racket, drogue) qui perdure et se développe au devant de nos collèges ?

Comment, enfin, rester chez soi lors de ces élections départementales, alors que les euro-gagas prévoient clairement la suppression de cet échelon de proximité au fondement de notre modèle républicain, qu’est le département ?

Nous le savons, avec le Front National-Rassemblement Bleu Marine, une autre voie est possible et pour nos départements, et pour la France. Mais cela ne sera possible que si l’abstention est la plus faible possible – car comme nous le savons, contrairement à ce que répètent sans cesse les ténors de la caste politico-médiatique, c’est bel et bien le Front National-Rassemblement Bleu Marine qui pâtit en premier de l’abstention.

Parce que s’abstenir c’est se faire complice des méfaits engendrés par les politiques austéritaires, laxistes, et francophobes du gouvernement de Manuel Valls, votons !

Les 22 et 29 mars, mettons une belle fessée électorale au système UMPS !

    API Twitter non configurée.