Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Edito du jeudi 05/03/2015 : Ton vote, ta voix, ne t’abstiens pas !

Fnjlogo

Edito du jeudi 05/03/2015 : Ton vote, ta voix, ne t’abstiens pas !

Edito du jeudi 05/03/2015, par Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse : Ton vote, ta voix, ne t’abstiens pas !

Les dernières enquêtes d’opinions montrent que près de 60 % d’électeurs seraient prêts à s’abstenir, demain, lors des prochaines élections départementales. Un chiffre malheureusement trop important. Car contrairement à ce que répètent les ténors de la caste UMPS, c’est bel et bien le Front National et la grande famille des amoureux de la France qui pâtissent d’abord de cette abstention.

Mais qui sont les véritables responsables de l’augmentation du nombre d’abstentionnistes en France, si ce ne sont ceux qui, par un clientélisme assumé, des condamnations répétées, et une soumission sans faille à des institutions supranationales non-élues, creusent chaque jour davantage le fossé entre le peuple et ses élus ?

Qui n’a eu de cesse de promettre monts et merveilles aux citoyens pour mieux les trahir aussitôt le siège obtenu ?

La réponse nous la connaissons tous !

Face à cette tentation fataliste qu’est l’abstention, seul le Front National-Rassemblement Bleu Marine constitue, aujourd’hui, un rempart, un obstacle solide et fort. Nous sommes les seuls à défendre le retour d’un environnement démocratique libre et réel, notamment par la mise en place du référendum d’initiative populaire, et de la proportionnelle intégrale au sein de l’Assemblée nationale.

Au-delà de ses points programmatiques, le Front National est également le premier parti de France à avoir investi le plus grand nombre de jeunes candidats, de moins de 30 ans, lui permettant à la fois d’assumer pleinement son rôle de premier mouvement jeune de France, mais aussi de participer au nécessaire renouvellement de nos élus que réclame un grand nombre de nos compatriotes.

Ainsi, le Front National de la Jeunesse s’adresse directement aux membres de nos jeunes générations.

Ne pas voter, c’est accepter le chômage de masse. C’est accepter l’insécurité quotidienne. C’est accepter que l’on puisse encore cracher sur notre pays, la France. C’est ne pas voir les attaques ouvertement menées à l’encontre de nos libertés, et tout particulièrement de notre liberté d’expression. C’est accepter encore que les profiteurs d’un système à bout de souffle nous fassent continuellement la morale.

Quand s’abstenir, c’est se soumettre à tout cela, voter c’est affirmer notre liberté, et notre indépendance.

Quand je vote, je dis que oui il est possible de mener une autre politique pour mener à bien le redressement de notre pays.

Quand je vote, je dis que oui, il est possible d’assurer notre sécurité sur l’ensemble de notre territoire, et faire en sorte que la peur change enfin de camp.

Quand je vote, je donne l’espoir à notre génération, mais aussi à celles qui nous précèdent, et à celles qui nous succéderont de retrouver un emploi, un logement, et une vie tranquille pour elles et leur famille.

Quand je vote, je rends, enfin, hommage à celles et ceux qui se sont battus pour la France, pour qu’elle puisse, à tout jamais, préserver son identité, et sa liberté.

Quand s’abstenir, c’est se soumettre, voter, c’est affirmer notre liberté.

Ton vote, ta voix. Demain, ne t’abstiens pas !

    API Twitter non configurée.