Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Edito du mardi 17/02/2015 : Dure semaine pour l’UMP …

Fnjlogo

Edito du mardi 17/02/2015 : Dure semaine pour l’UMP …

Edito du mardi 17/02/2015, par Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse : Dure semaine pour l’UMP …

A bien regarder la dernière semaine d’actualités, une chose est sûr : l’UMP est dans un sale état ! On ne sait même pas par où commencer …

Peut-être bien par les résultats de la législative partielle dans le Doubs, où éliminée dès le premier tour, l’UMP s’est retrouvée une fois de plus clairement divisée dans les consignes de votes à indiquer à ses électeurs ? Une nouvelle fois tiraillée entre le soutien systématique et naturel au candidat du Parti Socialiste, lorsque celui-ci est opposé à un candidat patriote du Front National, et le « très courageux », « ni-ni », dont personne ne connaît en définitive la signification réelle.

Par l’incapacité d’un Nicolas Sarkozy de fédérer autour de lui de nombreux et multiples égos aux dents acérées ?

Par l’impossibilité de l’UMP de cacher ses députés qui souhaitent voter favorablement au projet ultralibéral et austéritaire défendu par la Loi Macron ?

Ou enfin par l’information, révélée par Le Canard enchaîné, selon laquelle les Jeunes Populaires étaient jusqu’à présent menés par un clandestin ? Une information qui a également permis de mettre au grand jour l’incohérence totale des politiques d’intégrations menées par l’UMPS, qui privent un Stéphane Tiki de la nationalité française mais qui l’accordent tout bonnement aux frères Kouachi ou encore à Monsieur Coulibaly.

Je le redis encore une fois : dure, dure semaine pour l’UMP !

Au bord de l’implosion, son président a décidé de relancer un énième cercle de réflexion autour de l’Islam en France ou l’Islam de France – nous ne savons plus véritablement … Un triste écho aux différentes entreprises similaires soutenues par les sinistres de l’Intérieur des gouvernements de gauche comme de droite depuis quinze années déjà, sans aucun résultats ! Après Pierre Joxe, Charles Pasqua, Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Sarkozy (lorsque celui-ci était ministre de l’Intérieur), puis Manuel Valls, ce très original « groupe de travail » mené conjointement à l’UMP par messieurs Gérald Darmanin et Henri Guaino, ne sera en réalité qu’un autre écran de fumée pour cacher aux Français la complicité coupable de l’UMP dans le développement du communautarisme en France, et de ses franges les plus radicales et criminelles.

En outre, en tentant très maladroitement de récupérer quelques propositions formulées depuis bien longtemps par le Front National –comme l’interdiction du port du voile au sein de nos universités- l’UMP ne parvient pas une fois de plus à camoufler ses divergences internes importantes. Un brouhaha, dont un grand nombre de Français se passerait bien !

Résumons : un parti divisé, cacophonique, incapable de remplir son rôle d’opposant au gouvernement socialiste, puisque en parfait accord avec la politique austéritaire, immigrationniste et laxiste menée par celui-ci … L’année 2015 annoncerait-elle la fin de l’UMP ? Espérons-le !

    API Twitter non configurée.