Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Une défaite pleine d’espoirs

Une défaite pleine d’espoirs

illustration

Communiqué de presse de Damien NICOLAS, FNJ Lille Métropole

Face à la coalition de la caste : UMP-UDI-MoDem-PS-Verts-PCF, le score de Sophie Montel progresse de 5000 voix entre 2012 et 2015, démontrant ainsi la capacité de rassemblement du FN-RBM. Elle amplifie la vague bleu Marine qui enfonce un peu plus les digues du système, et s’établit à 48,6% au second tour de la législative partielle de la 4e circonscription du Doubs.

Malgré la formidable campagne de terrain menée par Sophie et son équipe, appuyée par des soutiens comme ceux de Loup Viallet (Secrétaire général du Collectif Marianne) et Etienne de Francqueville (SD FNJ de la Somme), les combines politiques et médiatiques habituelles auront eu raison d’elle et démontrent une fois de plus que seuls les candidats patriotes sont les candidats du peuple. Exit les problèmes de chômage, de désindustrialisation ou d’insécurité qui continueront d’exister, le candidat PS Frédéric Barbier nous chante « la République est sauvée dans le Doubs »…

Cette semaine, les électeurs Doubiens et les Français ont assisté à un triste spectacle anti-démocratique : la cacophonie de l’UMP qui se couche devant « l’arc républicain » ; Alain Juppé qui sauve le soldat Barbier et ce dernier qui se pose en « candidat de Juppé » ; l’absence d’iségorie, c’est-à-dire d’égalité de temps de parole ; la médiatisation du « ni-ni » et l’omertà sur l’alternative de Montel ; les médias qui diffusent les pires reportages, notamment celui sur la chaîne publique France2 et ce scénario quasi Hollywoodien autour de ce père de famille syndicaliste dont le fils était candidat FN aux élections municipales.

Les mesures votées par la majorité parlementaire PS : la hausse de la fiscalité, l’aveuglement sur le libre-échange, l’absence totale de frontières migratoires, permettront au FN-RBM de gagner les prochaines élections législatives, celles de 2017, pour répondre enfin aux attentes des Français.

    API Twitter non configurée.