Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Législative partielle du Doubs : une semaine funeste pour l’UMP

Législative partielle du Doubs : une semaine funeste pour l’UMP

10968346_783172151767000_5690445195388908123_n

 

Communiqué de presse de Damien NICOLAS, FNJ Lille Métropole

Dimanche 1er février avait lieu le premier tour de l’élection législative partielle dans le Doubs, en renouvellement du siège vacant de Pierre Moscovici. Comme à son habitude, le candidat du Front national – Rassemblement Bleu Marine se hisse au second tour avec un score qui ne cesse de progresser. En se plaçant en tête du scrutin local avec 32,6%, Sophie Montel élimine le Parti Socialiste (28,9%) et devance de 6 points l’UMP (26,5%), pour qui cette élection est une désillusion. Dès l’annonce des résultats, les personnalités de l’UMP n’ont pas manqué de commencer leurs chimères. Dominique Bussereau ou NKM appelant à voter socialiste, Thierry Mariani et Laurent Wauquiez faisant le choix du ni-ni et Nicolas Sarkozy demandant la tenue d’un Bureau politique de crise.

Nous assisterons donc comme d’habitude à une semaine funeste du côté de l’UMP, qui tergiversera sur la question du Front Ripoublicain, oubliant honteusement le retour de politesse qu’elle doit au PS, qui appelle systématiquement à voter pour l’UMP contre le Front national. Que la caste laisse le peuple décider ! À travers cette élection, les électeurs peuvent accomplir un geste historique. Pour la première fois dans la Ve République, le président peut perdre sa majorité parlementaire à l’Assemblée nationale. En votant pour Sophie Montel, les Doubiens peuvent faire le choix de changer clairement de politique et d’amener encore un peu plus les idées patriotes au pouvoir.

Voter pour Sophie Montel permettra en outre de réclamer courageusement la dissolution de l’Assemblée nationale, que seul le Front national exige à chaque victoire. En premier opposant à la politique du gouvernement, François Hollande sera contraint d’écouter le peuple de France. Enfin, ceux qui, à l’UMP, appellent à voter contre le Front national se rendront coupables du maintien du gouvernement et de ses politiques désastreuses.

    API Twitter non configurée.