Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Menaces islamistes : la jeunesse de France réclame un débat !

Menaces islamistes : la jeunesse de France réclame un débat !

Tribune libre de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse :

 

Mercredi 07 janvier 2015, restera à tout jamais gravé dans la mémoire du Peuple français. Ce jour-ci, la réalité fut dure, éprouvante, terrifiante. En quelques heures, s’affirmait au grand jour une menace réelle qui pèse sur la France, que pourtant le Front National n’a eu de cesse de dénoncer depuis bien longtemps. Cette menace est celle de l’islamisme radical et du terrorisme, qui en découle.

A la suite de ces événements tragiques, la jeunesse de France s’est jointe au mouvement d’unité et de deuil nationaux. Tout en refusant le sectarisme militant du gouvernement français et du parti de la majorité, appuyés par les ténors de l’UMP, les jeunes patriotes ont participé à ce temps de recueillement, aux minutes de silence, aux marches républicaines, aux hommages rendus à nos forces de l’ordre, notre démocratie, notre Liberté. Désormais, c’est un débat qu’elle réclame.

Comprendre l’expansion et le développement du fondamentalisme islamiste sur notre territoire, éclairer ses liens avec la politique d’immigration massive que subit la France depuis plus de quarante ans, et avec l’ingérence financière de pays étrangers comme le Qatar et l’Arabie Saoudite, mais aussi discuter des moyens à mettre en place pour définitivement éradiquer les filières islamistes en France, voilà ce qui doit occuper la sphère médiatique et politique dans les jours et les semaines à venir.

Le non-respect du principe fondamental de la laïcité, la présence d’armes de guerre sur notre sol, la radicalisation religieuse présente dans les prisons françaises, les problèmes liés à la chaîne du renseignement français, l’existence d’imams et de prêches radicaux en France, … Tous ces éléments doivent être mis, un à un, sur la table du débat démocratique !

Les solutions existent, nous le savons. Il n’est pas impossible de mettre rapidement en place la déchéance de la nationalité pour les double-nationaux, pas impossible d’expulser définitivement les imams radicaux du sol français, pas impossible de contrôler les prêches donnés dans les mosquées et dans nos prisons, pas impossible de refuser les financements de pays intimement liés au fondamentalisme islamiste. Pas impossible encore de refuser le communautarisme et de défendre l’unité qu’est celle de la République, de la Nation française.

Parce que la jeunesse de France tient à sa sécurité, mais aussi à son identité menacée et à ses valeurs de liberté malmenées, ce débat doit avoir lieu pour que, plus jamais, nous ne restions ni muets, ni sourds, ni aveugles. Désigner, nommer le mal est du premier devoir de nos responsables politiques.

Néanmoins ce débat ne doit pas être celui de quelques-uns : il devra se faire avec tous et pour tous !

La Jeunesse de France réclame que tous les citoyens français, peu importent leurs origines, leurs fois, leurs croyances existantes ou non, ainsi que l’ensemble des acteurs politiques français puissent y participer. Chacun devra alors en assumer ses propres responsabilités, car oui, nous le disons haut et fort, ni l’UMP, ni le PS n’ont été à la hauteur pour défendre l’intégrité de la France et la liberté de son peuple, face à cette idéologie criminelle.

Notre message est clair : ne restons pas passifs face aux menaces islamistes ! #ParlonsEn

 

    API Twitter non configurée.