Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Comment être encore socialiste ?

Comment être encore socialiste ?

Par Julien Rochedy, Directeur National du FNJ.

Par Julien Rochedy, Directeur National du FNJ.

Je me pose une question toute simple mais vraiment sincère, dénuée d’arrière-pensées provocatrices, car il faut toujours essayer de respecter et de comprendre ses adversaires. Le problème est que justement avec les socialistes je ne comprends pas, je ne comprends plus. Comment peut-on encore être socialiste aujourd’hui ? Ca me semble désormais impossible.

Comment croire que l’on peut faire coexister une mondialisation ouverte et l’intégration poussée dans l’Union Européenne avec la défense de certains acquis sociaux ? Il apparait tellement que l’ouverture des frontières et l’abandon de la souveraineté de l’Etat ont fait le jeu de la finance internationale et des multinationales (primat donné au privé plutôt qu’au public) qui, on le sait, se moquent comme d’une guigne du social !

Comment croire en un parti qui porte encore dans l’étymologie de son nom le mot « social » alors que tous les traités les plus ultralibéraux qui règnent dans l’Union Européenne (de l’Acte Unique au traité de Stabilité imposant l’austérité, en passant par Maastricht) furent négociés et/ou signés par des « socialistes » ?

Comment souhaiter encore que la France s’ouvre à l’immigration tandis que celle qui existe depuis maintenant quarante ans pose des problèmes d’intégration majeures, et tandis que la France n’a plus rien à offrir aujourd’hui (comptes sociaux dans le rouge, millions de chômeurs etc.) ?

Comment croire encore aux lubies pédagogistes et progressistes à l’école de la République, alors que depuis que ces idées ont été adoptées dans l’éducation nationale le niveau ne cesse de baisser, ce qui est aujourd’hui reconnu par presque toutes les études sur le sujet ?

Comment rêvasser encore à un monde de « citoyens du monde » alors que toutes les nations de la planète sont vite revenues de cette gageure et pratiquent désormais ouvertement des patriotismes scrupuleux afin de défendre leurs intérêts ?

Comment espérer dans le multiculturalisme comme modèle parfait de société alors qu’il est évident que les sociétés multiculturelles sont parmi les plus violentes de la planète, qu’il produit désordre et insécurités, et casse profondément la solidarité et la fraternité nationales par la division qu’il suppose ?

En bref, si je peux concevoir qu’on eut pu être bien volontiers socialiste dans les années 80, en souhaitant équilibrer la mondialisation et le libéralisme par la social-démocratie (aujourd’hui morte et surtout impossible à réaliser dans les conditions actuelles de la mondialisation), en souhaitant « l’Europe » et l’ouverture à l’autre dans des sociétés qui étaient riches et fonctionnaient encore à peu près – comment, à l’heure du mondialisme triomphants et de l’ultralibéralisme, à l’heure de l’insécurité et du terrorisme, à l’heure enfin de la désintégration de nos sociétés, l’anomie régnante et la perte de repères, comment être encore socialiste ?

Décidément, c’est incompréhensible.

    API Twitter non configurée.