Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Départ des jeunes Français à l’étranger : le pire désaveu possible pour la politique UMPS

Départ des jeunes Français à l’étranger : le pire désaveu possible pour la politique UMPS

Communiqué de Presse de Julien Rochedy, Directeur National du FNJ

Demain 12 mars va paraitre une étude commandée par la chambre de commerce et d’industrie de Paris-Ile-de-France (CCIP) montrant que le mouvement d’expatriation, notamment des jeunes, est en très forte augmentation ces dernières années. Cette étude ne vient que confirmer ce que d’autres sondages montrent depuis déjà quelques années, à savoir que les jeunes Français, soucieux de leur avenir, sont de plus en plus nombreux à vouloir quitter leur pays.

Peut-être est-ce là la pire conséquence possible de la politique menée conjointement depuis 30 ans par la droite et la gauche, le pire désaveu. En effet, qu’y a-t-il de pire pour une nation que de voir ses forces vives souhaiter partir afin d’avoir des perspectives d’avenir que, pensent-ils, ils ne trouveront plus chez eux ?

Il est grand temps de changer de direction en France. A une politique du renoncement, de la soumission, de l’austérité et du découragement, il faut opposer une politique de fierté, de courage, d’audace et d’énergie ; en un mot : une politique patriotique, incarnée aujourd’hui par Marine Le Pen et le Front National, seuls capables de rendre à la jeunesse française des perspectives d’avenir dans son propre pays.

    API Twitter non configurée.