Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Non à l’ingérence onusienne dans les affaires calédoniennes françaises !

Marine Le Pen, Présidente du Front National

Non à l’ingérence onusienne dans les affaires calédoniennes françaises !

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

En s’appuyant sur le travail mené par des partis indépendantistes et antifrançais le FLNKS souhaite modifier en profondeur la liste électorale spéciale en déclarant que 6720 personnes inscrites doivent être radiées, afin de ne pas avoir le droit de voter aux prochaines élections provinciales de Nouvelle-Calédonie en mai 2014 et ceci en rupture avec tous les accords négociés jusqu’ici.

Cette législation que nous avions considérée et que nous continuons à considérer comme contraire à la constitution française et à la République est une rupture du principe d’égalité devant le suffrage et une amputation de la souveraineté du peuple.

Il semble que les indépendantistes aient obtenu du Premier ministre Jean-Marc Ayrault l’autorisation d’une demande auprès de l’ONU d’une mission spécifique en Nouvelle-Calédonie, ce qui constituerait une atteinte grave à la souveraineté de la France. En effet, le président du congrès de Nouvelle-Calédonie a confirmé que « l’Etat a donné son accord pour qu’une mission du Comité des 24 des Nations Unis viennent en mission en Nouvelle-Calédonie avant le scrutin provincial du 11 mai prochain ».

Cette scandaleuse compromission démontre que le gouvernement socialiste s’inscrit clairement dans un abandon progressif de cette terre française.

Il place aussi devant leurs responsabilités toutes celles et ceux, qui ont joué avec le feu en privilégiant leurs petits intérêts partisans au détriment de l’intérêt supérieur du pays et ont négociés ou tolérés par accords successifs toutes les atteintes à l’unité de la république et de la France !

Nous nous opposons avec fermeté à la venue de cette mission de l’ONU et réitérons notre appel à l’unité de tous ceux qui souhaitent que la Nouvelle-Calédonie reste française.

Ces élections provinciales doivent constituer l’occasion de l’émergence d’un Front du Refus, associant tous les mouvements anti-indépendantistes et patriotes, qui marquera ainsi l’indéfectible attachement de la Calédonie à la France.

    API Twitter non configurée.