Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Edito du FNJ du 24/01/14 : Nouvel argument du PS : « enculé de ta race ! »

Jujul

Edito du FNJ du 24/01/14 : Nouvel argument du PS : « enculé de ta race ! »

Par Julien Rochedy, Directeur National de la Jeunesse.

Par Julien Rochedy, Directeur National de la Jeunesse.

Cette semaine, nous avons eu la joie d’entendre un député du Parti Socialiste sortir de ses gonds lors d’une altercation pour nous servir ces mots fleuris, qui sentent bon la civilisation Française : « enculé de ta race, j’vais faire descendre les cités de Montreuil fils de pute ».

Ce député n’est autre que Razzy Hammadi, ancien président des jeunes socialistes et avenir, dit-on, de la gauche. Oh ! Nous au Front National de la Jeunesse n’avons pas des oreilles en porcelaine, nous ne sommes pas des vierges effarouchées et, à la limite, nous comprenons très bien qu’un homme politique reste un homme et peut, parfois, s’énerver avec violence par des mots qui dépassent sa pensée (à qui n’est-ce jamais arrivé ?). Mais, si nous relevons l’injure, c’est qu’elle éclaire sur plusieurs choses.

D’abord, c’est que les socialistes sont des donneurs de leçons de première qui n’en loupent jamais une pour se faire passer pour des nouveaux pères la vertu, toujours prompt à dénoncer la violence des uns et des autres alors qu’eux, n’est-ce pas, seraient en toutes circonstances civilisés, raffinés, modernes, progressistes et pacifiques. Cette histoire nous montre que non, qu’ils ne sont pas, en tous domaines, des exemples. De l’immoralité d’un Cahuzac avec son immense fraude fiscale, jusqu’au machisme de Hollande avec son traitement de l’affaire Gayet, on peut le vérifier tous les jours. Nous espérons donc qu’avec ce nouvel épisode, les leçons de morale de gauche vont enfin cesser.

Ensuite, c’est que le deux poids deux mesures est criant dans cette affaire. Imaginez une seconde que de tels mots eussent été proférés par un cadre du Front National, que le tout eut été filmé et envoyé sur internet. Que d’indignations n’aurions nous pas été abreuvé ! Toute la gauche bien pensante aurait crié à la violence, au fascisme, pourquoi pas au racisme puisque « enculé de ta race » pourrait avoir ce genre de significations… Pendant une semaine, nous n’aurions entendu parler que de cela, alors que finalement, venant d’un député socialiste, ça n’a fait l’objet que d’un papier ou deux et l’affaire a été enterrée.

Enfin, en allant un peu plus loin, on pourrait tout de même s’inquiéter sur « l’avenir de la gauche » et le type de personnages qu’elle promeut et promet à la France. Ces injures, classiques dans la bouche de racailles, nous éclairent sur l’état de notre pays et de notre culture. Nous ne voulons pas de cette France racaillisée, barbare et grotesque ; nous, nous voulons une France tranquille, débarrassée de ces comportements qui tous les jours polluent nos concitoyens. Qu’un représentant de la nation puisse incarner ces pollutions civiques, culturelles et mentales, sans être d’une quelconque manière sanctionné par son parti, voilà qui nous inquiète et en dit long.

Pour le reste de l’actualité de cette semaine, c’est toujours pareil : pendant que le projet ultralibéral imposé par l’Union Européenne se met tranquillement en place, avec toutes ses avanies et sous le regard complice de l’UMP, le gouvernement cherche des sujets dérivatifs pour parler d’autre chose. Cette semaine, ce fut l’avortement (dans une volonté inhumaine de banaliser l’acte) et encore la soi-disant égalité homme/femme, nouvelle appellation pour la théorie des genres, que le gouvernement veut diffuser à l’école afin de mieux encore détruire les repères des enfants.

Mais maintenant, la gauche, qui se croit tout permis, a désormais l’argument suprême pour nous faire taire et nous interdire de protester : « allez vous faire enculer ! »

 

    API Twitter non configurée.