Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Vœux du 31 décembre : pas de tournant, mais une soumission à l’UE plus assumée !

624517 Marine Le Pen France S Far Right National Front Political Party Vice President And European Deputy Speaks During An Interview With Reuters At The Party S Headquarters In Nanterre

Vœux du 31 décembre : pas de tournant, mais une soumission à l’UE plus assumée !

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les vœux du 31 décembre du président de la République ont-ils marqué un « tournant eurolibéral » comme certains l’affirment ? En aucune façon : François Hollande a simplement assumé avec plus de clarté le positionnement qui est celui de la gauche française depuis maintenant plusieurs décennies.

Dès la première seconde de son quinquennat, François Hollande était soumis aux politique ultralibérales et anti-frontières de l’Union européenne. Et depuis le milieu des années 1980, le parti socialiste s’est aligné sur les dogmes catastrophiques de l’Europe de Bruxelles, enchaînant privatisations, libéralisations de services publics, décrochage des salaires de l’inflation, fusion des banques de dépôt et des banques d’affaire, austérité au nom de l’euro.

François Hollande dit maintenant les choses plus clairement, et c’est tant mieux pour le débat d’idées. Les Français auront ainsi plus de facilité à comprendre que l’UMP et le PS forment un véritable parti unique qui n’a plus d’autre objectif que d’être le relais en France des politiques décidées par l’Union européenne.

Face à ce parti unique, face à un PS qui assume son eurolibéralisme, le Front National incarnera plus que jamais en 2014 le camp des patriotes, de la liberté des nations, des défenseurs de protections et de régulation face à la mondialisation sauvage.

    API Twitter non configurée.