Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Pourquoi utiliser Marianne à des fins de propagande ?

Pourquoi utiliser Marianne à des fins de propagande ?

551379_156907764480133_513298018_n

Tribune libre de Donatien Véret, Secrétaire départemental du FNJ – Val-d’Oise

Le nouveau timbre « Marianne » de La Poste, qui a tout pour plaire, aurait très bien pu se passer d’une polémique inutile.

Les dessinateurs ont en effet reconnu s’être inspirés d’Inna Schevchenko, inénarrable leader des « Femen », collectif financé par l’affameur George Soros. Celle-ci ne s’est pas priée pour déverser sa vulgarité, comme à son habitude : « Femen est sur un timbre français. Maintenant, tous les homophobes, extrémistes, fascistes auront à lécher mon cul lorsqu’ils voudront envoyer une lettre. » Notre époque est ainsi saturée de transgressions libérales visant à désacraliser les institutions et les cultures, à moquer l’espérance, la foi, la souffrance. Elle raffole de ce faux combat contre un fascisme inexistant : les excités en tout genre peuvent ainsi occuper l’espace de la rébellion autorisée.

N’en déplaise à ces ahuris, la République n’est pas libérale-libertaire : elle repose sur des valeurs civiques, sur le respect des institutions, sur le patriotisme et sur la mémoire.

Elle se nourrit de la décence populaire et se fonde sur le sens des limites.

Elle est une et indivisible, et s’oppose à ce que Maurice Agulhon appelle « le culte des différences », et surtout des différences les plus inoffensives pour le pouvoir.

Elle distingue, comme l’affirme Régis Debray, entre les « impératifs du nous et les penchants du moi » ; elle n’autorise pas l’extension à l’infini des droits individuels, symbole de ces pulsions de consommateur que le marché pousse à satisfaire en toute circonstance.

Comme elle n’est pas l’auxiliaire du marché, la République n’accompagne pas la naissance de ce monde offshore, où la masse des chômeurs et des précaires n’aura comme plus comme horizon que la promesse d’un « mariage gay ».

Bref, Marianne n’est pas « la gueuse » Inna Shevchenko et ne peut se confondre avec. Fort heureusement, les Français, dans leur sagesse, retiendront de ce timbre le visage rayonnant de la France, et pas l’activisme hors-sujet de ses dessinateurs, loin des problèmes qu’ils rencontrent.

    API Twitter non configurée.