Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

L’ultraviolence inquiète à Bordeaux

L’ultraviolence inquiète à Bordeaux

jeanbaptiste_defrance

Communiqué de presse de Jean-Baptiste DEFRANCE Secrétaire départemental du FNJ – Gironde.

Depuis plusieurs mois nous assistons à Bordeaux à une recrudescence inquiétante de la violence juvénile. Après la fermeture de plusieurs boites de nuit suite à des violences, les bordelais ont pu assister à des scènes d’émeutes urbaines jeudi dernier. Une centaine de « jeunes », âgés de 15 à 17 ans, se sont donnés rendez-vous place Stalingrad pour une véritable chasse à l’homme. Une fois rassemblés , ils se sont lancés à la poursuite d’un jeune de 16 ans qu’ils ont roué de coup. Le jeune homme fut sauvé in-extremis par l’intervention de la BAC qui avait repéré l’attroupement. Le lendemain, dans la nuit du vendredi au samedi, c’est un jeune Lormontais de 17 ans qui a été passé à tabac à coup de battes de base-ball à la sortie du tram par 7 racailles âgés de 15 à 19 ans qui voulaient son portable.

 Ces 2 évènements spectaculaires nous montrent la montée d’une violence gratuite qui marque l’ensauvagement de notre société, directement liée à la politique d’immigration massive. Cet état de fait ,déjà bien décrit par Laurent Obertone dans La France orange mécanique, nous inquiète particulièrement.

 Le FNJ Gironde appelle à une répression ferme et exemplaire de ces agressions sauvages. La justice française doit rompre avec le laxisme, il discrédite l’autorité de l’Etat et incite à la récidive. Nous réclamons la révision de l’ordonnance de 1945 sur les mineurs délinquants pour mettre fin à l’impunité. Nous réclamons le redressement de l’école française autour des valeurs d’ordres, de mérites et d’amour de la France, pour rétablir une assimilation forte garante de la cohésion nationale donc de la paix civile . Nous réclamons l’arrêt de la politique d’immigration dont tout indique qu’elle n’est économiquement pas supportable, et l’une des causes majeures de l’ultra-violence.

    API Twitter non configurée.