Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Défendons une production locale et nationale porteuse d’un héritage !

Défendons une production locale et nationale porteuse d’un héritage !

davidberton

Par David Berton, Secrétaire départemental du FNJ – Savoie.

Après les manifestations – plus que légitimes – contre le projet de loi « le mariage pour tous », le peuple Français semble ne pas vouloir calmer ses ardeurs revendicatrices. Plus particulièrement ce peuple Français du travail, creuset des forces productives et entrepreneuriales : les artisans.

Des menuisiers, des peintres, des électriciens, des charpentiers et autres artisans de la région Rhône-Alpes ont récemment manifesté à Lyon pour dénoncer une situation accablante : une baisse d’activité significative (la crise touche durement les artisans, alors que les banques font en 2012 des profits records), une hausse de la TVA passant de 5,5 % à 10 %, le statut de l’auto-entrepreneur conforté, une concurrence déloyale du travail clandestin et des entreprises « low-cost », une diminution des crédits d’impôts pour la compétitivité et l’emploi, et hausse des impôts avec la contribution foncière des entreprises. Voilà de quoi s’assurer la mort plus que rapide de nos forces productives et entrepreneuriales, le tout sponsorisé par l’union Européenne et son corolaire : l’ultralibéralisme.

Patrick Issaly du Capeb (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) nous informe sur le site de l’indépendant 1 : « La forte déconnexion des ministères et des énarques nous amène à croire que nous sommes les « cocus de l’histoire ». Pour se rendre compte de l’inapplicabilité des lois, ils devraient venir effectuer leur stage chez nous ».

Il rajoute sur le site France 3 Rhône-Alpes 2 : « Entre 2013 et 2014, 40 000 emplois sont menacés, soit plus de quatre fois le nombre de licenciements de PSA l’année dernière. Ce seront les lourdes conséquences d’une conjoncture difficile et de décisions manifestement prises à la légère ce dernier  semestre, sans étude d’impact ni concertation ».

Nous rappelons qu’une part importante de notre tissu économique et sociale est composée par l’artisanat : soixante trois milliards de chiffre d’affaire – sans compter qu’il est le premier employeur de France !

Les artisans, les petits patrons, sont le sel de notre nation !

Ils portent en eux un héritage, une tradition, un savoir faire. Bâtir de ses mains n’est pas une chose banale – même si notre société de oisifs consommateurs méprise ceux qui produisent avec leurs mains – c’est inscrire une noblesse, une maitrise, une identité dans sa confection. Non pas une production de masse sans gout et sans identité : Un simple objet de consommation. Non ! C’est participer à l’enracinement, à l’enrichissement de sa culture. C’est constituer un héritage qui se succédera de générations en générations, de patriotes en patriotes.

Face aux productions IKEA à bas coûts, nous voulons défendre une production locale et nationale porteuse d’un héritage !

La priorité aux artisans locaux et nationaux, plutôt qu’aux multinationales apatrides exploitant des esclaves à bas coup dans des dictatures complaisantes, voilà ce que le Front National de la Jeunesse défend !

1 : http://www.lindependant.fr/2013/01/16/le-ras-le-bol-des-artisans-du-batiment,1718691.php

2http://rhone-alpes.france3.fr/2013/01/18/les-artisans-du-batiment-manifestent-lyon-et-saint-etienne-ce-mercredi-183069.html

    API Twitter non configurée.