Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Touite #27 Euro trop fort : c’est maintenant qu’ils s’en rendent compte ?

Banniere 01

Touite #27 Euro trop fort : c’est maintenant qu’ils s’en rendent compte ?

Banniere_01

Ca y est. On savait que les leudes des seigneuries UMPS étaient plutôt lents et focus, mais dans le cas de l’euro nous sommes en face d’une heuristique, d’une « synthèse » comme dirait un personnage d’un film d’Audiard. Voilà presque dix ans que l’euro est surévalué pour notre économie française, que cela nous a coûté très cher, et c’est maintenant que des ministres socialistes, peut-être, osent s’interroger. Quelle blague ! 

Rappelons d’abord tout ce que la cherté de l’euro nous a coûté : d’abord, un déficit commercial monstre. Pour souvenir, la balance commerciale française était positive dans les années 90 et au tout début de l’euro, quand celui-ci était moins cher. Le déclin de nos exportations suit exactement le cour de l’euro, que les Allemands veulent élevé. Enfin, cette absence de compétitivité du fait de l’euro fort a fait que nous avons perdu plus d’un million d’emplois industriels en moins de dix ans. 
 
Tous les économistes savent depuis fort longtemps que le taux de l’euro ne correspondait pas à la France, mais seulement à l’Allemagne et à quelques pays du nord. Cela fait des années que le Front National tire la sonnette d’alarme. Et c’est seulement maintenant que les ministres socialistes s’en inquiètent ! Le problème, c’est que ceux-ci ne pourront rien faire, car tant qu’ils ne voudront pas amender l’Europe en renégociant des Traités qui sont en défaveur de la France, c’est l’Allemagne qui aura le dernier mot, et celui-ci est très clair : l’euro doit être fort, tant pis pour les Français. 
    API Twitter non configurée.