Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Touite #24 Les choses qui servent et les choses qui ne servent à rien.

Banniere 01

Touite #24 Les choses qui servent et les choses qui ne servent à rien.

Banniere_01

« Cacher ce mot que je ne saurais voir ! ». L’urgence pour François Hollande, c’est de vite supprimer le mot « race » de la Constitution. Relique de temps méprisés, ce mot n’aurait plus rien à faire dans les documents officiels. Pour les socialistes le racisme, ça existe ; les sociétés multiraciales, ça existe ; le métissage, ça existe ; Obama, ça existe – le mot « race », non. Allez comprendre…

On peut se demander qu’est ce que la suppression d’un mot dans la Constitution va changer. Le racisme va-t-il disparaitre ? Absolument pas, celui-ci n’étant actuellement que le produit direct des sociétés multiculturelles, lesquelles se transforment immanquablement dans l’Histoire en des sociétés fragmentées, divisées, communautaristes.

L’urgence, c’eut été sans doute beaucoup plus ce que propose seule Marine Le Pen : inscrire dans la Constitution que la République ne reconnait aucune communauté si ce n’est la communauté nationale, afin de lutter efficacement contre toutes les pressions communautaristes. Qu’importe pour les socialistes ! Ils ne veulent plus de la France, ils auront les Balkans.

    API Twitter non configurée.