Retrouvez le FNJ sur les réseaux sociaux

Compte-rendu d’un week-end de formation, d’action et de cohésion dans le Maine-et-Loire

Compte-rendu d’un week-end de formation, d’action et de cohésion dans le Maine-et-Loire

Par Jean-Eudes Gannat, Secrétaire départemental du FNJ – Maine-et-Loire

Le marché d’Angers a été inondé des tracts de l’opposition nationale samedi matin. En effet, tandis que quelques communistes d’un âge avancé – semblant faire partie du mobilier urbain depuis des années – vendaient ces folliculaires crapoteux si chers à monsieur Mélenchon, près de 30 jeunes du Front National de la Jeunesse ligérien distribuaient plusieurs centaines de tracts.

Les premiers dénonçaient  la trahison du député socialiste Luc Belot, l’homme qui, élu pour un « changement », a signé sans qu’il n’y ait aucun débat le Traité Budgétaire Européen, soutenu par monsieur Sarkozy dans la même veine que la politique euromondialiste menée par l’UMPS depuis 40 ans, ce avec les résultats que l’on connaît… Merci monsieur Belot pour ce « changement statique » ! Les seconds tracts informaient les français de la nouvelle loi imposant aux petites communes la construction de 10% logements sociaux ; cette loi a été votée par le gouvernement socialiste qui, non content de laisser tuer nos terroirs par des technocrates européens mondialistes, voulait apparemment contribuer à endetter lui aussi les communes rurales par démagogie et absence de bon-sens.

Après un déjeuner convivial entre militants, les jeunes du FNJ ont écouté attentivement Pierre-Antoine Simon, cadre du FNJ dans le département du Rhône. Celui-ci fit une intervention enrichissante sur l’Europe que nous pourrions résumer en ces termes : Nous ne sommes pas anti-européens. Nous luttons au contraire contre une Union Européenne liberticide parce que nous sommes pour l’Europe, une Europe de la coopération entre les Patries sans abandon des souverainetés nationales, une Europe basée sur un sur un socle civilisationnel et culturel commun. « Un espace boréal allant de Brest à Vladivostok » pour citer notre président d’honneur. »

Paul-Alexandre Martin est ensuite intervenu pour nous parler de l’immigration et de ses conséquences culturelles ; il nous a montré, chiffres à l’appui (en était-il besoin?) le laxisme des gouvernement successifs – de gauche comme de droite – en matière d’immigration, les conséquences importantes voire irréversibles que celle-ci pourrait causer ainsi que l’imposture de l’UMP et des rodomontades de Sarkozy, Copé, Fillon, Droite Populaire et consorts de 2007 à nos jours.

En fin d »après-midi c’est Maxime Ango-Bonnefon, ancien membre du Bureau des Jeunes avec Marine, qui s’est adressé à nous pour nous rappeler le sens de notre combat et le rôle du FNJ.

Enfin, nous nous sommes retrouvés le soir dans un gîte pour un dîner festif entre militants durant lequel vin d’Anjou et chants furent mis à l’honneur. Ce fut en tout une petite quarantaine de personnes au total qui participèrent à cette journée, tous les militants n’ayant pas pu venir aux trois moments qui la composaient. Merci aux militants de leur temps et de leur motivation !

 

    API Twitter non configurée.